Whirlpool : passe d’armes entre Emmanuel Macron

 

Emmanuel Macron s’est attiré les foudres du gouvernement ultraconservateur polonais, après s’être prononcé, jeudi 27 avril, dans un entretien à plusieurs quotidiens régionaux pour des sanctions à l’égard de Varsovie. Mis en difficulté par Marine Le Pen sur le site de Whirlpool d’Amiens, qui s’apprête à délocaliser en Pologne, laissant 290 ouvriers français au chômage, le candidat d’En marche ! a voulu passer un message de fermeté sur la question du dumping social.

« Dans les trois mois qui suivront mon élection, il y aura une décision prise sur la Pologne. Je mets ma responsabilité sur la table sur ce sujet, a-t-il prévenu. On ne peut pas avoir un pays qui joue des écarts fiscaux sociaux au sein de l’Union européenne et qui est en infraction avec tous les principes de l’Union. »

 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2017