Une duplicité criminologique classique 

Jonathann Daval a avoué le meurtre de son épouse Alexia, dont le corps avait été retrouvé le 30 octobre 2017 en Haute-Saône. Pourtant, il était apparu fou de chagrin dans les médias à l'époque. Pour le neuropsychiatre Serge Bornstein, il s'agit dans ces cas-là d'une « duplicité criminologique classique ».