Routiers en grève : reprise des négociations salariales

Les négociations salariales reprennent mardi dans le transport de marchandises, sous la pression des routiers qui mènent une grève reconductible depuis dimanche, déterminés à lutter contre "la smicardisation rampante" de la profession. Organisations syndicales et patronales se retrouvent à 9 h 30 au siège de la Direction générale du travail (15e arrondissement), pour une nouvelle séance de négociation annuelle obligatoire (NAO), un mois et demi après la dernière qui avait échoué. Les syndicats réclament une "revalorisation salariale de 5 % pour tous les salariés". Impossible, répond le patronat, incapable de s'engager au-delà de "1 à 2 % de hausse", selon la Fédération nationale des transports routiers (FNTR).

Les débats risquent d'être houleux, les syndicats se devant d'être à la hauteur du rapport de force engagé sur le terrain. Lundi, l'intersyndicale CGT, FO, CFTC et CFE-CGC a multiplié les barrages filtrants et les blocages de sites industriels, dépôts pétroliers, centrales d'achat et centres routiers. La mobilisation a entraîné d'importantes perturbations sur les routes et surtout Caen. Mardi matin, la situation semblait revenue à la normale, les bouchons enregistrés à 8 heures par Bison futé étant liés à la densité de trafic habituelle à cette heure.