Renverser Fillon pourrait radicaliser un peu plus son électorat »

LouisBaudelaiRimbaud : Bonjour, merci de votre live. Après la non-volonté de Juppé de se présenter, François Baroin semble-t-il l’alternative la plus plausible pour poursuivre ? Lui qui a toujours été avec Fillon depuis les primaires.
Matthieu Goar : François Baroin est un des noms évoqués pour remplacer François Fillon. Il a soutenu Nicolas Sarkozy pendant la campagne de la primaire et serait suivi par les fidèles de l’ancien chef de l’Etat. Il a aussi un bon réseau chez les élus en tant que président de l’Association des maires de France et son image de chiraquien peut rassurer. Mais il y a peu de chances qu’il soit candidat. Nicolas Sarkozy répète en privé que François Fillon doit partir de lui-même avant d’être remplacé. Et Fillon n’a aucune envie de lâcher. Ils sont dans une impasse car renverser Fillon pourrait radicaliser un peu plus son électorat qui aurait l’impression d’une machination et serait tenté par le FN.
Maël : Bonjour, quel intérêt a la réunion du comité politique de ce soir si tout se décide demain entre Sarkozy, Fillon et Juppé ?
M.Gr : Effectivement, ce comité politique a perdu de son intérêt. Il y aura sans doute des phrases très critiques contre Fillon. Mais rien ne se décidera là puisque François Fillon a répété hier au 20 heures que les perdants de la primaire – qui sont dans ce comité – n’allaient pas décider à sa place. La rencontre avec Juppé et Sarkozy est bien plus importante. Ce qui se joue est de l’ordre psychologique : quelqu’un arrivera-t-il à convaincre Fillon de renoncer ?
J-g : Dans la partie de son intervention où il constate le désamour des Français pour les politiques vieillissants, Juppé ne semble-t-il pas entrouvrir une porte à Macron ?