Pour nous, la grève se poursuit", annonce la CGT

Agenda chargé à Matignon. Edouard Philippe reçoit à partir de 8 heure les fédérations de cheminots, accompagnées de leurs responsables confédéraux. Dans l'après-midi, le patronat du rail, la direction de la SNCF, des associations d'usagers et des représentants des régions seront reçus tour à tour par le Premier ministre et Elisabeth Borne, la ministre des Transports.

 Zéro concession à l'horizon. "Nous ne reviendrons pas sur l'ouverture à la concurrence, nous ne reviendrons pas sur la réorganisation de l'entreprise et sur la fin du recrutement au statut", répète Edouard Philippe. Ces trois sujets ne sont "pas négociables"car "c'est ce qui fera le succès du service public ferroviaire demain", a insisté dimanche le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

 Les cheminots tiennent bon. "Les grévistes iront au bout", a répondu Laurent Brun, numéro un de la CGT-Cheminots, aux propos du gouvernement. Les salariés de la SNCF entament lundi à 20 heures leur huitième séquence de grève ; celle-ci s'achevera jeudi matin, à 7h55.

Date de dernière mise à jour : 07/05/2018