Nicolas Sarkozy, une nouvelle fois, au centre du jeu politique

 d'une manière ou d'une autre, Nicolas Sarkozy est de retour. Éliminé au premier tour de la primaire de la droite et du centre, l'ancien président de la République est devenu le point central vers lequel convergent toutes les demandes de conseils, décisions ou analyses dans le cadre de l'affaire Fillon. Consulté à plusieurs reprises par François Fillon, mais aussi par Alain Juppé, Gérard Larcher le président du Sénat, ou encore Bernard Accoyer, le secrétaire général des Républicains, Nicolas Sarkozy est sorti du rôle de "sage" et de conseiller de l'ombre pour faire une déclaration officielle. 

À travers la publication d'un communiqué de presse, l'ancien président de la République a proposé, ce lundi 6 mars, à François Fillon et Alain Juppé de se rencontrer "pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne peut plus durer". Il explique que cette "situation ne peut plus durer et crée un trouble profond chez les Français".

Un statut discret de "maître du jeu"

Le retour de Nicolas Sarkozy dans l'actualité présidentielle a été marqué par la demande de rendez-vous faite par François Fillon. Les anciens rivaux de la primaire ont déjeuné ensemble le 15 février dernier, à la demande de l'ancien premier ministre. En coulisses, il estimait que "le plus difficile sera de se mettre d'accord sur une procédure pour remplacer l'actuel candidat. Il ne nous reste pas plus de quinze jours, après, cela sera trop tard", comme le rapportait Le Canard Enchaîné.

Date de dernière mise à jour : 06/03/2017