Miss France 2017: cible de messages racistes

Je ne fais pas vraiment attention aux remarques», a affirmé la nouvelle Miss France sur Europe 1 lundi matin. Depuis deux jours, quelques internautes décrient l’élection de la jeune femme métisse.

Depuis son élection samedi soir, Alicia Aylies, Miss France 2017, est victime de nombreuses attaques racistes sur les réseaux sociaux. «Une noire élue Miss France, c’est n’importe quoi», pouvait-on lire sur Twitter à l’égard de Miss Guyane, peu après sa victoire.

Invitée du Grand direct des médias lundi matin, Sylvie Tellier et Alicia Aylies ont répondu aux critiques. C’est d’abord la directrice du comité qui s’exprime. «L’année dernière, on avait reproché à Iris Mittenaere d’être plus jolie que bronzée. Cette année, on montre que l’Outre-mer a gagné. Moi, je suis ravie. (...) C’est la victoire de la beauté de la femme, peu importe la couleur de sa peau ou de son origine». Effectivement, l’année dernière, Gilles Verdez défrayait la chronique en dénonçant la victoire d’Iris Mittenaere au détriment de sa préférée Miss Martinique: «Pour être élue Miss France, il est donc préférable d’être blanche que belle?», s’agaçait-il dans Touche pas à mon poste!.

Quant à Alicia Aylies, elle affirme ne pas prêter attention aux remarques discriminatoires de certains internautes. «Vu mon planning chargé, je n’ai pas eu le temps de me connecter aux réseaux. De toute façon, ça me passe au-dessus. Je ne fais pas vraiment attention à ça». Elle poursuit en prônant ses origines métisses. «Les gens avaient peut-être besoin de voir une Miss France de couleur. Depuis quelques années, on n’en avait pas énormément». Et Sylvie Tellier de conclure: «Il y aura toujours des commentaires racistes. Miss France passionne. C’est très subjectif. Que ce soit une blonde, une brune ou une métisse, on s’en fiche. C’est la plus belle». Peu après sa victoire, la jeune femme de 18 ans nous confiait: «Il n’y a pas eu beaucoup de Miss noires ou métisses, cela me permet de montrer que la France est dotée d’une grande diversité».

Date de dernière mise à jour : 20/12/2016