Macron emprunte 8 millions à une banque française

Selon le secrétaire général d’En Marche!, le total des dons perçus par le parti s'élève jusqu'ici à 6,5 millions d'euros.

La somme s'élève à 8 millions d'euros. Emmanuel Macron a confié, dans une interview au quotidien La Croix être sur le point de contracter un emprunt de 8 millions d'euros pour financer la poursuite de sa campagne. Une information que confirmait ce lundi le secrétaire général mouvement, "En Marche !", le député socialiste Richard Ferrand, à BFMTV.

Le nom de la banque - française, est-il précisé - qui accorderait ce prêt n'a pas encore été dévoilé. Il le sera "lorsque le dossier sera bouclé", affirme Richard Ferrand.

Environ 30.000 dons perçus

Le candidat d'En Marche! a révélé que "Depuis le début, [le parti] ne viv[ait] que de dons privés". Se prévalant d'avoir accepté tout don "d'entreprise ou de personne morale de droit privé", il a estimé avoir reçu plus de 30.000 dons, "avec un montant médian de 50 euros". Seuls 2 % de ces legs dépasseraient 5.000 euros. Selon la loi électorale, un parti est autorisé à recevoir des dons allant de 1 à 7.500 euros en provenance de personnes physiques.

Selon le secrétaire général, le total des dons perçus par En Marche! s'élève jusqu'ici à 6,5 millions d'euros.

Concurrence "réaliste" avec les autres candidats

Emmanuel Macron a estimé avoir besoin de 8 millions d'euros "pour être en concurrence réaliste avec [ses opposants] à la présidentielle".

Il emboîte ainsi le pas à Jean-Luc Mélenchon, qui s'est dit contraint, lui aussi, de demander un prêt bancaire de 8 milions d'euros. Le candidat de la France insoumise n'avait, pour sa part, reçu qu'un peu plus d'un million d'euros de dons.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, s'est de son côté endettée de 6 millions d'euros auprès de son père, Jean-Marie Le Pen, via son micro parti Cotelec.

 

Date de dernière mise à jour : 26/03/2017