Les pompiers veulent abandonner le 18 au profit du 112

Réunis en congrès à Agen jusqu'à samedi, ils souhaitent l'abandon des différents numéros appels d'urgence nationaux.

Le 18 est-il menacé ? Les pompiers ont proposé, mercredi 23 septembre, d'abandonner ce numéro, ont rapporté plusieurs comme BFMTV et Le Figaro. Réunis en congrès à Agen (Lot-et-Garonne) jusqu'à samedi, ils souhaitent suspendre les numéros d'urgence nationaux (15 pour le Samu, 17 pour la police, 18 pour les pompiers) au profit d'un numéro unique, le 112.