Les girouettes de l'affaire Fillon

Comme seuls les imbéciles ne changent pas d'avis, n'en doutons pas : nos politiques doivent être très intelligents. Ces derniers jours, nombreux sont les ténors LR et UDI qui ont appelé au retrait de François Fillon dans les médias ou œuvré en coulisses pour le « débrancher ». Thierry Solère, Jean-Christophe Lagarde, Georges Fenech..., certains ont quitté le navire François Fillon. Sauf qu'il n'a pas coulé et que le candidat, lui, est resté inflexible. Le comité politique du parti s'est rangé à l'unanimité derrière le Sarthois lundi soir et les voix dissidentes se sont tues. Passage en revue de ces retourneurs de veste.

Les allées et venues de Valérie Pécresse

Christian Estrosi, invité de BFM dimanche 5 mars, annonce qu'il veut rencontrer François Fillon avec Xavier Betrand et Valérie Pécresse pour le convaincre d'une « sortie respectueuse » et promouvoir une initiative Juppé. Le soir même, la gêne était perceptible. Comme s'ils s'étaient coordonnés, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse ont nuancé l'un après l'autre sur Twitter la demande de leur camarade. Dimanche soir, le président de la région des Hauts-de-France, qui menaçait de faire défection quelques heures plus tôt, affirme : « Il n'y a qu'unis que nous pourrons vaincre le Front national @FrançoisFillon. » Cinq minutes plus tard, Valérie Pécresse prend son clavier et rappelle son soutien à François Fillon : « Nous défendrons coûte que coûte le projet François Fillon, car c'est lui qu'il faut à la France. »

Date de dernière mise à jour : 11/03/2017