Le visage d'Arnaud Beltrame vient combler un vide

Alors qu'un hommage national est rendu ce mercredi 28 mars à Arnaud Beltrame, mort lors des attentats de l'Aude de vendredi après avoir échangé sa vie contre celle d'une otage, nous avons interrogé l'historienne Bénédicte Chéron, enseignante à l'Institut catholique de Paris, sur le traitement médiatique de cette attaque. Dans une tribune parue en juillet 2016, après l'attaque de Nice, cette spécialiste des représentations des conflits s'interrogeait sur l'absence de figures héroïques alternatives à opposer à celles des terroristes.