Le général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées

Né en juillet 1956 en Vendée, frère de l'homme politique Philippe de Villiers, Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon aura placé ses trois années et demie en tant que chef d'état-major des armées (Cema) sous le signe d'une défense opiniâtre des budgets de la défense. Une cause plus qu'honorable - le pays n'est-il pas «en guerre» contre le terrorisme? - qui aura néanmoins été fatale à son héraut. Pris ces derniers jours dans un maelström politico-médiatique, à la suite de propos tenus à huis clos, le général s'est trouvé confronté à l'autorité d'un jeune président de la République désireux d'affirmer sa prééminence à la tête des armées.