Le cadavre retrouvé près de Gray n’était pas lié

La découverte du corps d'un homme de 38 ans dans le même secteur "est une affaire singulière, mais ce suicide n'a absolument rien à voir avec l'affaire Alexia Daval", assure le procureur de Vesoul.

Le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic, a exclu jeudi tout lien entre le meurtre d'Alexia Daval, en octobre près de Gray en Haute-Saône, et la découverte du corps d'un homme de 38 ans dans le même secteur. La joggeuse de 29 ans avait été retrouvée morte dans le bois d'Esmoulins.

"Je veux couper court à la rumeur publique." "C'est une affaire singulière, mais ce suicide n'a absolument rien à voir avec l'affaire Alexia Daval", a tenu à mettre au point Emmanuel Dupic, jeudi lors d'une conférence de presse. "Je veux couper court à la rumeur publique", ajoute-t-il. Je déplore que "dès qu'il se passe un événement près de Gray, il ait une répercussion particulière, en essayant qu'un lien soit fait avec ce meurtre".

Le corps d'un père de trois enfants a été retrouvé par son frère, le samedi 6 janvier à 23h10, dans le cabanon de son jardin à Esmoulins, commune où avait été découvert le cadavre partiellement calciné d'Alexia Daval. L'homme avait été vu à 21h15 par son fils dans sa cave où il avait pour habitude de s'alcooliser. Il avait près de 4 grammes d'alcool par litre de sang.

Date de dernière mise à jour : 31/01/2018