La stratégie ratée de François Baroin

En s'affichant aux côtés de Fillon dimanche dernier à Paris, l'ancien ministre de l'Economie pensait paradoxalement le pousser à renoncer...

Il avait 40 000 personnes, 50 000 tout au plus face à lui, mais c'est aussi l'identité de ceux qui se tenaient derrière lui qui, dimanche dernier au Trocadéro, a redonné le moral à François Fillon. On pensait le candidat esseulé, désormais soutenu par ses quelques fidèles, et on l'a vu entouré de ténors de son parti pourtant étiquetés sarkozistes, comme Luc Chatel, Christian Jacob ou... François Baroin. C'est d'ailleurs la présence de ce dernier, souvent cité comme "plan B" potentiel, qui a achevé de convaincre Fillon de ne rien lâcher. Mais, selon un membre de l'entourage du maire de Troyes, l'opération ne visait en fait pas forcément à soutenir François Fillon dans la tempête. Il s'agirait même plutôt du contraire: "François pensait que c'était un bon moyen d'accompagner Fillon vers la sortie. Il estimait que plus on taperait sur Fillon, plus on le braquerait, c'est pour ça qu'il était là au Trocadéro !"

Date de dernière mise à jour : 11/03/2017