La primaire de la gauche ou la mise en liquidation politique du PS

Sept candidats et trois débats auront confirmé les pires craintes que l'on peut nourrir sur le devenir de la gauche française. Enfin … seuls ceux qui en sont les sympathisants éprouveront de la crainte, les autres iront de la satisfaction franche à un sentiment goguenard face au naufrage d'une embarcation d'imposteurs qui sévit depuis trop longtemps.

Que retenir de ce funeste processus?

D'abord, aucun candidat, sans exception, n'est guéri des maladies génétiques du socialisme.