La mise en examen de François Fillon va-t-elle perturber sa campagne?


« Vous savez que je consacre mes journées à la campagne… » Attendu au Congrès des chasseurs, François Fillon n’avait, ce mardi matin, pas le temps de répondre aux questions des trois juges qui instruisent l’enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse, Penelope. Le candidat de la droite et du centre s’est donc contenté de lire une courte déclaration avant de quitter le pôle financier du palais de justice.

Les juges Serge Tournaire, Aude Buresi et Stéphanie Tacheau l’ont mis en examen pour « détournement de fonds publics », « complicité d’abus de biens sociaux » et « manquement aux obligations déclaratives auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) ». Les magistrats estiment donc qu’il existe, dans leur dossier, des indices « graves » ou « concordants » laissant penser que François Fillon peut être poursuivi spécifiquement pour chacun de ses faits.

Date de dernière mise à jour : 15/03/2017