la justice autorise l'extradition d'un oligarque ukrainien

 

La cour d'appel de Vienne a donné son aval mardi à une demande d'extradition formulée par les Etats-Unis concernant l'oligarque ukrainien Dmytro Firtach, accusé de corruption internationale.

Dmytro Firtach, l'un des hommes les plus riches d'Ukraine et ancien proche de l'ex-président prorusse Viktor Ianoukovitch, avait été arrêté en mars 2014 en Autriche, à la demande du FBI, la police fédérale américaine. La demande d'extradition avait été rejetée en première instance en avril 2015.

 

M. Firtach, 51 ans, était assigné à résidence en Autriche depuis sa remise en liberté, dix jours après son arrestation, contre le versement d'une caution de 125 millions d'euros - un record en Autriche.

Les Etats-Unis veulent le juger pour des faits de corruption liés à l'exploitation d'une mine de titane en Inde, par le truchement d'institutions financières américaines.

Selon la justice américaine, Dmytro Firtach et cinq autres personnes sont accusés d'avoir versé 18,5 millions de dollars de pots-de-vin à des fonctionnaires indiens afin de se réserver des licences pour l'exploitation de cette mine en 2006.

L'oligarque ukrainien a toujours rejeté ces accusations, affirmant être victime d'une persécution politique.

Il a bâti sa fortune sur l'importation de gaz russe et d'Asie centrale en Ukraine par le biais du groupe Rosukrenergo, depuis démantelé, et en collaboration avec le géant russe Gazprom.

Après avoir soutenu la campagne électorale de Viktor Ianoukovitch pour la présidentielle de 2010 il a pu étendre encore son empire en acquérant des usines de produits chimiques ainsi que la chaîne de télévision Inter.

Viktor Ianoukovitch a été démis après d'importantes manifestations à Kiev en février 2014 et l'arrestation de Dmytro Firtach en Autriche a eu lieu un mois plus tard, mais les autorités autrichiennes ont démenti tout lien entre deux affaires.

Date de dernière mise à jour : 04/03/2017