La défense de Jonathann Daval

Alexia Daval, dont le mari Jonathann a avoué le meurtre, « pouvait avoir des accès de violence extrêmement importants à l’encontre de son compagnon », a affirmé mardi soir sur BFMTV l’un des avocats du suspect. « C’est un couple dont malheureusement l’un des conjoints était violent mais ce n’est pas celui auquel on pense, c’est-à-dire qu’ Alexia, en période de crise, pouvait avoir des accès de violence extrêmement importants à l’encontre de son compagnon », a encore déclaré Me Randall Schwerdorffer.

Une défense jugée « scandaleuse » par la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa. Sur Twitter, Marlène Schiappa a dénoncé le « victim-blaming », phénomène qui consiste à rendre la victime coupable, justifiant ainsi le meurtre.