La crise autour du traité anti-immigration de Trump s’aggrave

Le président américain Donald Trump a limogé la ministre par intérim de la Justice pour avoir refusé l’application de son décret anti-immigration qui continue de provoquer un tollé mondial, aggravant la crise politique de sa jeune administration.

Sally Yates, une fonctionnaire de l’ancienne administration Obama qui assurait l’intérim du ministre de la Justice, avait ordonné aux procureurs de ne pas défendre le décret de M. Trump.

«La ministre intérimaire, Sally Yates, a trahi le département de la Justice en refusant d’appliquer un décret destiné à protéger les citoyens des États-Unis», a déclaré lundi la Maison-Blanche dans un communiqué.

«Le président Trump a relevé Mme Yates de ses fonctions et a nommé Dana Boente ministre intérimaire dans l’attente de la confirmation par le Sénat de la nomination du sénateur Jeff Sessions», a annoncé la présidence.

M. Boente, procureur fédéral, a immédiatement annulé les instructions de Mme Yates. «Je donne instruction aux hommes et aux femmes du département de la Justice de faire leur devoir comme nous l’avons juré et de défendre les ordres légaux de notre président», a-t-il déclaré dans un communiqué.