Hologramme, écologie, mobilisation... 6 points à retenir

Il l'a fait. Jean-Luc Mélenchon est le premier homme politique français à avoir tenu un double meeting, en chair et en os à Lyon (Rhône) et sous la forme d'un hologramme à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Selon les organisateurs, le candidat de la France insoumise a rassemblé plus de 18.000 personnes en tout : 12.000 à Lyon et 6.000 près de la capitale.

Jean-Luc Mélenchon a réussi son pari de se dédoubler et le sujet des "frontières de l'humanité" était d'ailleurs au cœur de l'intervention du candidat à la présidentielle. "On va faire un discours très positif, déconnecté de la tambouille politicienne, donner un peu d'oxygène aux gens", avait expliqué Manuel Bompard, son directeur de campagne. Pendant le discours du candidat, l'accent a été mis sur la transition écologique, l'économie de la mer, du numérique, de l'espace ou encore la Culture.

Si le meeting était censé être "déconnecté de la tambouille politicienne", Jean-Luc Mélenchon n'a pas manqué d'adresser quelques pics à ses adversaires candidats à l'élection présidentielle. Emmanuel Macron et Marine Le Pen étaient notamment dans le viseur du député européen. "Où sont leurs programmes ? (...) Expliquez-nous !", a-t-il lancé, s'adressant sans aucun doute à Emmanuel Macron notamment, qui n'a pas encore dévoilé l'intégralité de son programme. "Ce ne sont pas des programmes mais des mesures, avec aucune cohérence", a-t-il taclé.