Hausse de la délinquance: «Une nouvelle gifle pour Manuel Valls»

 Insécurité, cambriolages, vols, agressions… La délinquance progresse en France et les lecteurs du Figaro expriment leur mécontentement.

Rien ne va plus! Selon un rapport de l'Insee publié ce mercredi, la délinquance en France affiche une forte hausse pour l'année 2016. Les experts soulignent que les violences physiques et sexuelles sont à un «niveau élevé» avec une augmentation annuelle de 11%. Par ailleurs, les cambriolages ont augmenté de 4%, soit une effraction toutes les deux minutes en moyenne. Les internautes du Figaro fustigent la politique du gouvernement- et le manque d'effectifs des forces de l'ordre.

Pour Meleagre, cette hausse de la délinquance est due à la politique du gouvernement car «on assiste à l'explosion du chômage depuis cinq ans. La politique pénale de la gauche a été molle et n'a pas réglé les problèmes de sécurité.» Bernard57 est du même avis: «L'absence d'autorité de l'État a créé un laxisme à tous les étages. Tant que nous aurons des politiques plus préoccupés par le renouvellement de leur poste que par la sécurité des Français, rien ne mettra un terme au climat d'insécurité.» AF86 souligne que «la délinquance s'étend partout, on assiste même à des pillages d'entrepôts, d'associations caritatives, etc. Et les pertes d'emplois n'arrangent rien.» Jenevoulaispasycoire y voit «une nouvelle gifle pour Manuel Valls! Nos dirigeants successifs sont responsables de cela et devront un jour s'expliquer.»

«Les policiers sont de plus en plus occupés à lutter contre le terrorisme»

Paul C. explique qu'il est difficile de faire face à la délinquance car «les policiers sont de plus en plus occupés à lutter contre le terrorisme. Il ne faut donc pas s'étonner de ces chiffres». Dudule48 constate que «beaucoup de gendarmeries ont été fermées. Leur boulot est concentré principalement sur la circulation alors qu'ils pourraient être mis sur d'autres missions. Les cambrioleurs ont donc devant eux un terrain libre!» Buckowsk relève que «de nombreux enquêteurs sont monopolisés dans la lutte contre les terroristes. L'augmentation de la délinquance est la partie immergée d'un iceberg car toutes les victimes ne portent pas plainte.» Et karima conclut: «On nous dit pourtant que ‘tout va mieux' et que la situation est maîtrisée. Il y a vraiment de quoi être inquiet.»