François Fillon reconnaît ses « erreurs » mais repart au combat

Douze jours après les premières révélations du Canard Enchaîné, le candidat LR à la présidentielle a présenté des excuses aux Français. Mais François Fillon, qui assure ne rien avoir commis de malhonnête ou d’illégal, est reparti à l’offensive.

S’excuser, être transparent et… riposter ! Engagé depuis douze jours dans un combat sans merci pour défendre sa candidature, François Fillon a choisi d’abattre de nouvelles cartes. Lors d’une conférence de presse organisée à son QG de campagne de la Porte de Versailles, l’ancien premier ministre a pour la première fois reconnu publiquement « une erreur » et présenté ses excuses aux Français concernant l’emploi de ses proches quand il était parlementaire.

Un homme « en accord avec sa conscience »

« Ce qui était acceptable hier ne l’est plus aujourd’hui, a justifié François Fillon. Comme beaucoup d’autres, j’ai agi selon des pratiques légales, mais dont les Français ne veulent plus (…) S’il faut réformer le système, alors réformons-le » a-t-il lancé avant de rappeler qu’il s’était engagé, s’il est élu, à ne pas rétablir le cumul des mandats et qu’il est favorable à la création d’un statut de l’élu. François Fillon « regrette ne pas avoir compris plus tôt l’évolution des Français » mais l’homme qui dit être « en accord avec [s]a conscience » récuse farouchement toute malhonnêteté.

Date de dernière mise à jour : 08/02/2017