François Fillon continue dans le déni», selon Benoît Hamon

Des excuses mais pas de nouvelles preuves. Pendant près d'une heure, lundi soir, François Fillon a tenté de «clarifier les choses» car, l'a-t-il juré, il n'a «rien à cacher». Sans surprise, entre ses partisans et ses adversaires, personne n'est resté indifférent.

Benoît Hamon (PS): «Il persiste dans le déni»

«Il choisit la stratégie la plus mauvaise, celle de persister dans le déni, c'est une grave erreur", a déclaré le député des Yvelines en marge d'un déplacement à Arcueil (Val-de-Marne). "Celui qui aspire à être président de la République, on ne l'attend pas sur un numéro droit dans ses bottes, je me cabre et je montre que je suis dans mon droit, là où personne ne pense que la situation est normale", a-t-il poursuivi.

Emmanuel Macron (En Marche): «Aucune leçon à recevoir» de Fillon

En meeting, lundi, le candidat d'En Marche a estimé qu'il fallait «laissez faire la conscience citoyenne sur toutes les polémiques du moment». Parlant de sa vie personnelle, il assure que sa compagne, Brigitte, «partage tout de ma vie, du soir au matin». «Heureusement, je ne l'ai jamais rémunérée pour cela», ironise-t-il. "Vous n'avez aucune leçon de sérieux à recevoir", a-t-il poursuivi, fustigeant "un homme qui a été Premier ministre et qui le premier jour disait que l'Etat était en faillite pour le rendre cinq ans plus tard avec 600 milliards de dette publique en plus".

Date de dernière mise à jour : 08/02/2017