Finlande : au moins deux personnes mortes

 

Deux personnes sont mortes poignardées et au moins six autres blessées à Turku, dans le sud de la Finlande, vendredi 18 août, a annoncé la police au cours d’une conférence de presse. Elle a ajouté avoir arrêté un suspect. Ce dernier a été blessé à la jambe par les forces de l’ordre.

« La police a tiré dans les jambes de l’auteur suspecté du crime. La personne a été arrêtée. Il est recommandé d’éviter le centre de Turku », écrit la police sur Twitter.


D’autres suspects « éventuels » recherchés
La police finlandaise a annoncé qu’elle était à la recherche d’autres suspects « éventuels ». La présence de la police a été renforcée dans tout le pays, ont ajouté les autorités. La police a demandé à la population « de quitter et d’éviter le centre de Turku », a-t-elle indiqué, également sur Twitter.
« Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l’opération de police est en cours », a tweeté, vendredi après-midi, Juha Sipilä, le premier ministre. Selon la chaîne de télévision MTV3, la police a renforcé la sécurité à l’aéroport d’Helsinki et dans les gares.


L’incident a eu lieu en plein cœur de cette ville portuaire, dans un quartier très fréquenté. « J’ai vu une vieille dame (…), elle avait du sang partout sur le corps », a dit à l’Agence France-Presse Wali Hashi, un témoin. « J’ai tenté de l’aider (…), je l’ai mise sur le côté. » D’après les médias locaux, le centre-ville était bouclé en fin d’après-midi, et les magasins vides.


L’Union européenne « condamne fermement » l’attaque, a déclaré vendredi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. « Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches. J’exprime ma pleine solidarité avec les forces de sécurité (…), ainsi qu’avec le peuple finlandais et le premier ministre, Juha Sipilä », a-t-il ajouté, en précisant que la Commission restait « à leur entière disposition ».