Fin de la trêve hivernale : retour de l'angoisse

j'ai peur", explique Sana, avant de raconter le jour où sa fille a oublié ses clés et frappé fort à leur porte. "Ça y est, c’est la police, c’est le commissariat, c’est le préfet", a-t-elle immédiatement pensé. "Ils vont venir chez moi, je suis perdue".

Les yeux cernés, les traits tirés, depuis quelques jours Sana passe ses nuits à faire les cent pas et ses journées avec la boule au ventre. Sa famille fait partie de celles qui retrouvent l'angoisse en ce 1er avril, avec la fin de la trêve hivernale et les risques d'expulsion pour les plus défavorisés. Près de 5.900 personnes seraient concernées selon l'association Droit au logement. 

Date de dernière mise à jour : 02/04/2018