Fillon dénonce la caricature "antisémite" de Macron par son parti

Des codes graphiques associés à la propagande antisémite des années 1930 dont le parti a rapidement voulu se désolidariser. Le soir-même de la publication du dessin, le secrétaire général de LR, Bernard Accoyer, faisait amende honorable, via un communiqué :

"Conscient que la caricature d’Emmanuel Macron que le compte Twitter des Républicains avait diffusée et retirée sur les réseaux sociaux a pu être mal interprétée, je tiens, au nom de tous les Républicains, à présenter mes excuses à ceux qui ont pu être blessés ou choqués".

François Fillon aura attendu plus de 24 heures pour réagir à son tour. C'est ce samedi 11 mars, un peu avant 21 heures, que le candidat à la présidentielle a publié un communiqué sur son compte Twitter. À défaut d'avoir été rapidement publié, le message est clair :

Une caricature inacceptable a été publiée hier sur le compte Twitter des Républicains. Je comprends l'émoi qu'elle a pu susciter car elle évoquait des dessins d'une époque sombre de notre histoire et véhiculait une idéologie contre laquelle je me suis toujours battu. Le combat politique est rude mais il doit rester digne. Je ne saurais tolérer que mon parti diffuse des caricatures reprenant les codes de la propagande antisémite".

François Fillon n'en reste pas là et demande des "sanctions" en interne :

"Le secrétaire général des Républicains a publié hier ses excuses. Je lui ai demandé de prendre les sanctions qui s'imposent à l'égard de ceux qui ont ainsi donné de notre mouvement une image totalement contraire aux valeurs qui sont les nôtres".

Date de dernière mise à jour : 15/04/2017