Face aux casseurs, faut-il rétablir l'état d'urgence ?