Emmanuel Macron reçoit à l’Elysée un monde agricole

Son absence lors du lancement des Etats généraux de l’alimentation, le 20 juillet, avait été remarquée. Près de trois semaines plus tard, le président Emmanuel Macron recevait lundi 7 août dans la matinée la plupart des représentants du monde agricole. Seule Christiane Lambert était absente ; la présidente de la FNSEA, le premier syndicat agricole, avait déjà été reçue à l’Elysée le 18 juillet.

Au centre des entretiens la répartition des aides européennes ou encore la revendication pour les producteurs, durement frappés par la crise, d’un « juste » prix face aux exigences de la distribution ou de l’industrie agroalimentaire. « Il faut faire en sorte que, demain, nous ne perdions plus de paysans », a ainsi plaidé Jérémy Decerle, des Jeunes agriculteurs, à la sortie de son entretien avec Emmanuel Macron. Le responsable syndical a rappelé au président que la France avait perdu un quart de ses paysans au cours des dix dernières années et appelé à des mesures pour relancer « l’attractivité » d’un secteur qui traverse depuis plusieurs années une crise profonde.
Le président a informé les représentants du monde agricole qu’il présenterait lui-même, mi-octobre, les conclusions de la première phase des Etats généraux de l’alimentation sur la création et la répartition de la valeur, censée répondre aux difficultés financières rencontrées par certains agriculteurs. Le chef de l’Etat s’est engagé, selon les responsables syndicaux, à les revoir fin septembre.