Emmanuel Macron à la reconquête des campagnes

La France est coupée en deux. Depuis la proclamation des résultats du premier tour de l'élection présidentielle, c'est l'analyse politique – schématique – la plus répandue dans les colonnes des journaux et sur les plateaux de télévision pour expliquer la qualification d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Il y aurait une scission géographique, d'abord, entre l'ouest du pays davantage acquis au candidat d'En marche et l'est davantage convaincu par la leader du Front national. Et surtout, une fracture territoriale : Macron serait le candidat des grandes villes quand Le Pen serait celui des campagne et de la périphérie.

 

Alors, en vue d'un second tour de moins en moins gagné d'avance, l'ex-ministre de l'Économie tenait ce vendredi soir un meeting dans la Vienne, à Châtellerault, avec comme objectif de faire mentir ce postulat et démontrer que, lui aussi, se préoccupait de la « ruralité ».

Date de dernière mise à jour : 02/05/2017