Disparition de la famille Troadec

Sept jours après le signalement de la disparition de la famille Troadec, à Orvault, en Loire-Atlantique, l’enquête a progressé à grands pas, au cours de ces dernières vingt-quatre heures. Après la découverte d’objets appartenant à la fille, Charlotte, mercredi 1er mars, près de Brest et le signalement de la voiture du fils jeudi à Saint-Nazaire, les zones de recherches sont désormais étendues au Finistère et à la Loire-Atlantique.
La voiture de Sébastien Troadec retrouvée ce jeudi
Nouveau rebondissement ce jeudi matin. La voiture du fils de la famille Troadec a été retrouvée en Loire-Atlantique, dans la cité portuaire de Saint-Nazaire, soit à une cinquantaine de kilomètres d’Orvault. « Aucun corps » ne reposait dans la voiture, a déclaré, à 13 h 10, Pierre Sennes, procureur de la République de Nantes. Dans la matinée, il avait annoncé que des « techniciens [étaient] en chemin » et que « personne [n’avait] touché à la voiture avant leur arrivée ».
La Peugeot, retrouvée intacte, était stationnée sur le parking d’une église, dans le quartier du Méan, non loin du port. Depuis quand ? Impossible de répondre pour le moment. Des expertises menées par l’identité judiciaire étaient en cours sur la voiture jeudi après-midi.
Les investigations techniques diront si la 308 recèle ou non des traces ou indices qui pourraient apporter des informations précieuses aux enquêteurs. A propos d’éventuelles traces de sang dans la voiture, le procureur a répondu qu’il était « trop tôt pour répondre tant que la police technique et scientifique [n’avait] pas commencé ». Le véhicule a été remis au commissariat central de Nantes pour expertises techniques.

 

Date de dernière mise à jour : 03/03/2017