Crise agricole: Valls vise Bruxelles et tente de ménager la France

Une déclaration politique visant Bruxelles et des ébauches de mesures techniques: le Premier ministre Manuel Valls a tenté lundi de calmer les agriculteurs, en colère et mobilisés contre la chute des cours, sans froisser les représentants de la grande distribution reçus à Matignon.

Entre levée de l'embargo sanitaire russe sur le porc, fonds de soutien pour la viande porcine et participation des producteurs aux négociations tarifaires, M. Valls a envoyé un message acerbe à la Commission européenne en recevant les représentants des grandes enseignes, toujours accusées en France de faire de grosses marges sur le dos des producteurs.

"Nous avons pris des mesures d'urgence depuis le début de la crise, mais la crise est aussi européenne. La Commission doit activer les pouvoirs dont elle dispose en cas de crise. Jusqu'à présent, elle a fait trop peu et trop tard", a glissé devant la presse le Premier ministre, entouré de Stéphane Le Foll (Agriculture) et Emmanuel Macron (Économie).