Comment François Fillon a édulcoré son projet sur la santé

 Sortir des affaires et relancer sa campagne. Comme d'autres candidats à la présidentielle, François Fillon planche sur son programme en matière de santé, mardi 21 février, lors d'un "grand oral" organisé par la Mutualité française. Même s'il ne renonce à "rien", selon Le Figaro, il gomme dans une interview au Parisien les aspects les plus polémiques de son projet tel qu'il l'avait formulé pendant la primaire de la droite. Et émet quelques propositions nouvelles censées le rendre plus attractif. Passage en revue.

Sur la prise en charge par la Sécurité sociale

Avant. Dans son programme pour la primaire de droite, qui était encore en ligne en décembre 2016, François Fillon écrivait en toutes lettres vouloir focaliser "l'assurance publique universelle sur des affections graves ou de longue durée, et l'assurance privée sur le reste". En clair, la Sécurité sociale ne s'occupait plus que des maladies graves, baptisé "panier de soins solidaire". Aux mutuelles et assurances complémentaires d'assurer "le petit risque", qu'il restait à définir.

Bien qu'effacée, la proposition est restée gravée dans les mémoires... et sur internet, comme en témoigne cette capture d'écran publiée par un journaliste spécialisé. 

Date de dernière mise à jour : 05/03/2017