Catalogne : "Nous devons continuer à agir sans violence",

 

 

Son allocution était attendue, elle n'aura duré que quelques minutes. Le désormais ex-président de la région catalane Carles Puigdemont a pris la parole, samedi 28 octobre, quelques heures après sa destitution. Un peu plus tôt, des partisans du maintien de la Catalogne en Espagne ont manifesté dans les rues de la capitale Madrid. Suivez la situation dans notre direct. 

 "Je vous demande d'être patients." Carles Puigdemont s'est exprimé à la télévision catalane. Le président séparatiste destitué s'est présenté comme toujours titulaire de son poste. Il a lancé un appel au calme et au civisme des Catalans. "Nous devons continuer à agir de la même manière, sans violence, sans insulte", a-t-il notamment déclaré, tout en pointant du doigt le recours à l'article 155, "une atteinte à la volonté des Catalans, qui se sentent une identité de nation au sein de l'Europe".

 Manifestation des anti-indépendantistes. Des partisans du maintien de la Catalogne en Espagne ont battu le pavé, samedi. Vendredi après-midi, quelques heures après la proclamation de l'indépendance de la région, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont exprimé leur joie dans les rues de Barcelone.

 Destitution du chef de la police catalane. Le gouvernement espagnol a annoncé, samedi au Journal officiel la destitution du chef opérationnel de la police catalane Josep Lluis Trapero. Cette mesure fait partie du processus de mise sous tutelle de la Catalogne adopté la veille.

 Réunion du gouvernement central. Vendredi, Mariano Rajoy a annoncé la destitution du président séparatiste catalan Carles Puigdemont et de son gouvernement. Samedi, la vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria, devait réunir les secrétaires d'Etat qui seront chargés d'assumer les fonctions des gouvernants catalans.