C'est le témoignage de la maman d'Alexia

Qu’est-ce qui a poussé Jonathann Daval à finalement passer aux aveux ? La question était sur toutes les lèvres hier, mais la procureure de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot, lors de la conférence de presse donnée mardi soir, n’y avait pas répondu, se contentant d’évoquer un faisceau de preuves.

Cet élément déclencheur, on le connaît désormais. Mardi en fin de matinée, en effet, alors que le jeune informaticien était en garde à vue depuis plus de 24 heures et qu’il continuait à nier toute responsabilité dans la mort de son épouse, Isabelle Fouillot, la mère d’Alexia, a été entendue par les gendarmes de la section de recherches de Besançon. L’entrevue a été organisée très discrètement, à l’abri des caméras qui faisaient le siège de la gendarmerie du Doubs depuis la veille.