Aulnay-sous-Bois : "Tous les ingrédients sont là"

Cinq jours après l'interpellation de Théo et la mise en examen de quatre policiers, dont l'un pour viol avec arme, la colère a persisté dans la nuit de mardi 7 à mercredi 8 février. Notamment à Clichy-sous-Bois, près d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, où l'association AC le Feu a vu le jour en 2005.

Son porte-parole Mohammed Mechmache, par ailleurs co-fondateur de la coordination d'association "Pas sans nous", estime mercredi sur franceinfo que depuis les émeutes de 2005, les tensions entre la police et la population sont toujours présentes. 

 

 

Date de dernière mise à jour : 12/02/2017