Attentat sur les Champs-Élysées : le point sur l'enquête

le terrorisme a encore frappé la France. Après Londres ou encore Stockholm, c'est au tour de Paris d'être une nouvelle fois victime d'un attentat terroriste. Jeudi 20 avril, peu avant 21 heures, un individu a ouvert le feu avec une kalachnikov sur un car des forces de l'ordre en plein cœur de Paris, sur les Champs Élysées. Un policier a été tué. Deux autres grièvement blessés. L'assaillant a été abattu. Mais le flou réside encore autour de son identité. L'attaque a été rapidement revendiquée par l'État islamique (EI).

François Hollande a "convoqué" un Conseil de Défense vendredi à 8h00 avec le Premier ministre Bernard Cazeneuve et les ministres de l'Intérieur, de la Justice, des Affaires étrangères et de la Défense, Matthias Fekl et Jean-Jacques Urvoas, Jean-Marc Ayrault et Jean-Yves Le Drian. À l'issue de ce conseil, Bernard Cazeneuve a appelé les Français à ne jamais céder à la division" et s'est montré rassurant à deux jours du premier tour de l'élection présidentielle.

L'auteur de cette attaque, un Français, a rapidement été tué par des tirs de riposte. Une perquisition était en cours dans la soirée du jeudi 20 avril à Chelles en Seine-et-Marne, là où il était domicilié. Il s'agit du titulaire de la carte grise retrouvée dans le véhicule utilisé pour l'attaque. "L'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée", a indiqué devant la presse, près du lieu de l'attaque, le procureur de la République de Paris, François Molins. Mais il s'est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste. Des investigations sont en cours pour établir s’il a bénéficié de complicités.

Date de dernière mise à jour : 29/04/2017