anti-immigration : Trump perd la deuxième manche

La Cour d'appel de San Francisco a maintenu jeudi soir la suspension du décret présidentiel visant les réfugiés et les ressortissants de sept pays musulmans.
De notre correspondant à Washington
Donald Trump a perdu jeudi soir la deuxième manche de la bataille judiciaire engagée contre son décret limitant l'entrée aux États-Unis de certaines catégories d'étrangers. Dans une décision unanime de 29 pages, assez sévère pour son administration, trois magistrats de la Cour d'appel de San Francisco ont refusé d'annuler l'ordre de suspension qui avait été décrété pour l'ensemble du pays vendredi dernier par un juge de Seattle. Les réfugiés dont le statut avait été approuvé par les autorités d'immigration et les titulaires de visas américains dans les sept pays visés (1) peuvent donc continuer pour l'instant à se rendre aux Etats-Unis

Date de dernière mise à jour : 10/02/2017