Allocations familiales dès le premier enfant

elles sont les attentes des électeurs pour cette présidentielle. Marina, qui habite à Marseille, réclame le droit aux allocations familiales dès le premier enfant. Du côté des candidats, seul Jean-Luc Mélenchon, pour le moment, répond aux attentes de Marina et prévoit d'étendre les allocations familiales dès le premier enfant. Aujourd'hui, les familles n'en bénéficient qu'à la naissance du deuxième. D'autres avaient porté cette idée lors des primaires, Vincent Peillon par exemple ou à droite Nathalie Kosiusko Morizet.

Mais la proposition n'a pas été reprise par François Fillon, le candidat souhaite en revanche rétablir l'universalité des allocations familiales, supprimée sous François Hollande. Concrètement, il désire que l'aide versée soit la même quel que soit votre salaire. Un projet partagé par Marine Le Pen ou Nicolas Dupont-Aignan.

Quant à Emmanuel Macron, on attend toujours sa position sur le sujet. Il doit dévoiler son programme la semaine prochaine. Benoit Hamon lui non plus ne s'est pas encore exprimé. Il devrait le faire d'ici 15 jours à 3 semaines assure son entourage. Une certitude tout de même, malgré l'instauration de son revenu universel, il maintiendra bien les allocations familiales.