Affaire Théo: la BST, une police de proximité version très musclée

Affaire Théo: la BST, une police de proximité version très musclée

 

Les quatre policiers mis en examen lors de l'interpellation de Théo travaillaient à la brigade spécialisée de terrain d'Aulnay-sous-Bois. Créées par Hortefeux, ces unités dédiées aux quartiers sensibles à l'équipement spécifique mais à la formation très brève, sont en première ligne.

BST pour brigade spécialisée de terrain. Les quatre policiers mis en examen pour viol et violences volontaires en réunion lors de l'interpellation de Théo travaillaient dans cette unité d'Aulnay-sous-Bois, composée de 17 agents. La BST a remplacé en 2010 les Uteq (Unités territoriales de quartier), crées deux ans plus tôt. Objectif: réinvestir les quartiers grâce à "de la dissuasion et de la répression". Cette nouvelle version plus musclée de la police de proximité a été pensée par Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur, après sa suppression en 2003 par Nicolas Sarkozy. 

Intervenant au coeur des cités, ces unités travaillent dans les zones de sécurité prioritaires (ZSP), comme la cité des 3000. Dans le département de la Seine-Saint-Denis, elles sont six, à Saint-Denis, Aubervilliers, Saint-Ouen, La Courneuve, Clichy et Aulnay. Au total, 42 unités, en dehors de la préfecture de Paris, sont réparties dans les grandes agglomérations françaises. 

Date de dernière mise à jour : 10/02/2017