350.000 Espagnols défilent contre l'indépendance

Au moins 350.000 Espagnols opposés à l'indépendance de la Catalogne ont battu le pavé à Barcelone ce dimanche 8 octobre, tout juste une semaine après les violences policières qui ont entaché le référendum d'autodétermination du 1er octobre.

Une semaine après la dure répression du référendum d'autodétermination catalan, qui avait fait des dizaines de blessés, une manifestation contre l'indépendance a déferlé dans les rues de Barcelone ce dimanche 8 octobre. Au cri de "Ça suffit ! Retrouvons la sagesse", ce cortège,
organisé par la Société civile catalane (SCC), une association opposée
au séparatisme, a rassemblé entre 350.000 (selon la police)
et 1 million de participants (selon les organisateurs). Parmi eux, des
personnalités, comme l'écrivain et prix Nobel de littérature Mario
Vargas Llosa, qui a décrié la "conjuration indépendantiste"que l'auteur de La Ville et les chiens a assimilée à une "maladie". Les
manifestants, de rouge et de jaune vêtus, ont brandi des banderoles
frappées de slogans comme "La Catalogne fait partie de l'Espagne" ou
"L'Espagne est unie".

Depuis une semaine, le royaume d'Espagne est agité par une crise sans précédent et la fracture entre le camp du "oui" et le camp du "non" est de plus en plus flagrante. Les images spectaculaires de policiers espagnols, envoyés dimanche dernier par le gouvernement de Mariano Rajoy, saisissant les urnes et matraquant les votants au référendum indépendantiste interdit par le pouvoir central, ont fait le tour du monde. Plus de 90% des votants s'étaient finalement prononcés pour l'indépendance alors que seuls 42,3% des électeurs s'étaient déplacés, les anti-indépendantistes ayant appelé à boycotter ce scrutin que la Cour constitutionnelle avait jugé "illégal" sans se