La loi pour limiter l'exposition

Un an après un « enterrement de première classe » aux yeux des écologistes, quand elle avait purement et simplement disparu de l'agenda parlementaire, l'Assemblée a adopté, jeudi 23 septembre, la proposition de loi « relative à la sobriété, à la transparence et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques »
, déposée par la députée du Val-de-Marne écologie-Les Verts Laurence Abeille.
 

Fruit d'un an de travail avec les socialistes et le gouvernement, le texte a été rejeté par l'opposition, qui s'est élevé contre des mesures « sans justification sanitaire bien établie »« pénalisant les zones les moins denses du territoire dans l'accès au très haut débit », allant contre « l'innovation numérique ».

Pour le ministre de l'écologie, Philippe Martin, le texte adopté apparaît comme un« compromis constructif » et « une première réponse » aux préoccupations portant sur les ondes. Il devra être maintenant examiné au Sénat.

 
 

Date de dernière mise à jour : 13/03/2016