Structure de l’ADN

L'ADN est une molécule très longue, composée d'une succession de nucléotides accrochés les uns aux autres par des liaisons phosphodiester. Il existe quatre nucléotides différents : l'adénosine, la cytidine, la guanosine et la thymidine, dont l'ordre d'enchaînement est très précis et correspond à l'information génétique.

http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/mediumoriginal/1/9/a/19a3a14afa_50034149_adn-dp-02.jpg

 

L'ADN chez les eucaryotes

À une échelle un peu plus grande, chez les organismes eucaryotes, l'ADN forme des pelotes, les nucléosomes, où l'ADN est associé à des protéines, les histones. Le tout est bien enroulé et compacté sous la forme de chromosomes qui sont localisés dans le noyau des cellules.

On en trouve également dans certains organites comme la mitochondrie et le chloroplaste.

L'ADN chez les procaryotes

L'ADN des procaryotes (bactéries, archées) est similaire à celui des eucaryotes, mais il n'est pas associé à des histones et baigne dans le cytoplasme. Il est aussi le plus souvent sous forme de chromosomes circulaires.

Les gènes sur l’ADN

L'ADN est le support de l'information génétique, c'est-à-dire qu'il porte des milliers de gènes sous la forme de succession de nucléotides. Le code génétique permet d'associer chaque triplet de bases à un acide aminéparticulier. Chez l'Homme, on estime le nombre de gène codant pour des protéines à 40.000, mais il existe aussi des morceaux d'ADN codant pour des ARN, pour des séquences régulatrices de l'expression des gènes...

Rôle de l’ADN dans l’hérédité

La structure originale de l'ADN en double hélice lui permet de se dupliquer en deux molécules identiques entre elles et identiques à la molécule mère lors du phénomène de réplication qui a lieu avant la division cellulaire. L'information génétique n'est ainsi jamais perdue, et peut se transmettre aux nouvelles générations via les cellules germinales.

Date de dernière mise à jour : 12/03/2017