Prostitution d'un mineur : tourisme sexuel, proxénétisme

Tout mineur prostitué est une victime, qui relève de la protection de l'enfance. Ses clients peuvent être sanctionnés par la justice. Les poursuites peuvent avoir lieu même si les faits se sont déroulés à l'étranger (cas de tourisme sexuel). Son proxénète encourt des peines très lourdes.

Toute personne ayant connaissance d'un cas de prostitution infantile doit le signaler aux autorités, même sans porter plainte et quel que soit son lien avec la victime : enseignant, proche, personnel hospitalier...

Dans le cas contraire, une personne ne signalant pas un tel cas risque :

  • 3 ans de prison
  • et 45 000 € d'amende.

 

sophie