La détection de faux documents

Le moyen de détecter, identifier et prouver une manipulation ou contrefaçon documentaire est composé de deux procédés techniques d’expertise judiciaire, utilisés en fonction de l’origine de la manipulation du document suspect.

Une imitation, falsification ou manipulation de signatures et de mentions manuscrites est détectée et mise en évidence dans le cadre d’une expertise graphologique, étant le document examiné par un expert en écritures, plus connu en tant qu’expert graphologue.

En ce qui concerne les altérations, manipulation, falsification et contrefaçon documentaires, une analyse plus approfondie sera nécessaire, effectuée dans un laboratoire spécialisé, suivant plusieurs procédés au niveau optique, physique et chimique, adressés à la mise en évidence de grattages, gommages, corrections ou photocompositions numériques.

L’expert en faux documents nécessite d’une formation plus technique que celle de l’expert graphologue, car celui-ci se limite à la comparaison d’écrits et de signatures, sans analyser les supports, les encres ou les traces physiques et de photocomposition numérique.

Souvent, l’expert judiciaire en écritures et documents est formé dans les deux disciplines, étant très conseillé le recours à ces deux procédés d’expertise dans le cadre d’une éventuelle identification de faux documents, car souvent les deux tipes de manipulation coexistent sur un même document.