Le suffrage universel direct

Le suffrage universel est le vote de l'ensemble des citoyens, par opposition au suffrage censitaire ou au suffrage capacitaire. Il est l'expression de la souveraineté populaire et de la volonté générale dans un régime démocratique. Dans sa version moderne, il est individualisé, c'est-à-dire qu'il s'effectue selon le principe une personne = une voix, contrairement au vote plural ou au vote familial. La formule « suffrage universel » a été utilisée, par Diderot dès 1765, dans le sens de « vote à l'unanimité »1 puis par Guizot en 1828, dans le sens de « droit de vote attribué à tous les électeurs »