Le CSP

Le contrat de sécurisation professionnelle, créé par la loi n° 2011-893 du 28 juillet 2011, s’adresse aux salariés, visés par une procédure de licenciement pour motif économique, des entreprises non soumises au congé de reclassement (voir ci-dessous). Ce dispositif permet aux salariés qui décident d’y adhérer de bénéficier, après la rupture de leur contrat de travail :

  • d’un accompagnement renforcé et personnalisé consistant en un ensemble de mesures favorisant un reclassement accéléré vers l’emploi ;
  • et, s’ils justifient d’au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise, d’une allocation de sécurisation professionnelle (ASP) versée pendant 12 mois maximum et représentant 80 % de leur salaire journalier de référence.