Le CDI pour les intérimaires

 La loi sur la sécurisation de l'emploi a instauré une sur-cotisation chômage sur les CDD de moins de trois mois. Ce qui impacte naturellement de plein fouet les entreprises de travail temporaire et d'intérim. 
 
Celles-ci peuvent toutefois échapper à cette majoration en proposant à leurs intérimaires un nouveau type de CDI. 
 
 Contenu du CDI intérim
 
Les ETT peuvent proposer à leurs salariés intérimaires un contrat à durée indéterminée. Il est obligatoirement écrit et doit notamment comporter les informations suivantes :
 
la durée du travail et ses modalités d'organisation
le périmètre de mobilité : 50 km ou 1h30 de trajet entre la résidence et le lieu de travail (trajet aller), avec possibilité de déroger à cette règle.
la description des emplois concernés
la garantie mensuelle de rémunération
 
Période d'essai
 
Le nouveau CDI intérim peut comporter une période d'essai dont la durée maximale est fixée à :
 
4 mois pour les cadres
3 mois pour les agents de maîtrise et les techniciens
2 mois pour les ouvriers et employés
 
Cette période d'essai n'est pas applicable aux salariés ayant, au cours des douze derniers mois, une ancienneté au moins égale à :
 
8 mois pour les cadres.
6 mois pour les agents de maîtrise et les techniciens
4 mois pour les ouvriers et employés.
 
La durée de la période d'essai est également réduite de la durée des missions d'intérim effectuées au cours des quatre mois précédant la signature du CDI.