Grand froid : quelles sont les obligations de l'employeur ?

En cas de froid intense, l'employeur doit, si nécessaire, repenser l'aménagement des postes, l'organisation du travail et les équipements de protection, afin de prendre soin de la santé et de la sécurité de ses travailleurs. Il doit notamment veiller à ce que les locaux fermés affectés au travail soient chauffés et que les salariés aient accès à des boissons chaudes. Lorsque les fonctions le permettent, des réaménagements d'horaires et le télétravail peuvent être envisagés.
 
Tous ceux qui travaillent en extérieur
 
Le BTP est le premier secteur auquel on pense, particulièrement exposé, mais les employés de restauration, des étalages extérieurs des commerces (fruits et légumes, fleuristes, etc.) et du personnel de la Défense nationale sont galement concernés. Tous ces salariés doivent notamment disposer d'un moyen de séchage ou de stockage de leurs vêtements de rechange. Après des expositions à des températures très basses, un régime de pause adapté et un temps de récupération supplémentaire doit être prévus.
 
Source le particulier