Droit au chômage après démissions légitimes

 Voici les cas de démissions légitimes qui donnent droit au chômage (allocation de retour à l'emploi versée par Pôle emploi) quand le salarié quitte volontairement son entreprise. 
 
En principe, une démission ne donne pas droit au chômage puisque, pour toucher l'ARE, il faut avoir perdu involontairement son dernier emploi. Sauf dans certains cas de démissions légitimes. 
 
Seules les personnes involontairement privées d'emploi (licenciement, fin de contrat à durée déterminée, rupture pour motif économique, mais aussi rupture conventionnelle) peuvent prétendre aux allocations chômage. 
 
Toutefois, vous pouvez être indemnisé par Pôle emploi si vous avez été contraint de démissionner pour un motif légitime, prévu par l'accord d'application N°15 du régime d'assurance chômage dont la liste figure ci-après.