Démission à la suite d'actes délictueux

Victime, à l'occasion de l'exécution de votre contrat de travail, d'un acte susceptible d'être délictueux, notamment violences physiques, harcèlement sexuel, vous avez été amené à démissionner. Vous avez droit au chômage. 
 
Un récépissé de dépôt de plainte auprès du procureur de la République devra être joint à votre demande d'allocations.